Choix de l’assurance

Publié le : 09 décembre 20162 mins de lecture

Bien que la loi Lagarde portant réforme sur le crédit à la consommation soit tout à fait claire sur la liberté de choix de l’assurance sur le crédit immobilier dont bénéficient les emprunteurs, ceux-ci se déclarent mal informés sur les possibilités que leur offre la loi en question. Un sondage montre que 37 % de ces personnes sont mal informées.

Depuis la rentrée de l’année 2010, l’octroi d’un prêt immobilier par une banque n’implique plus que le contrat d’assurance crédit soit souscrit dans cette même banque. Ainsi toute liberté est laissée à l’emprunteur de choisir la compagnie d’assurance ou la banque qu’il préfère pour s’assurer contre tous les risques d’incapacité de paiement comme le décès, l’invalidité, un changement défavorable de situation, une perte d’emploi.

Cette assurance n’est théoriquement pas imposée par la loi, elle reste facultative, mais elle est soit fortement recommandée par les établissements de crédit, soit carrément requise pour la partie décès, incapacité et invalidité.Une enquête a fait apparaître que près d’un ménage français sur deux envisage de souscrire à un autre contrat d’assurance sur le prêt immobilier que celui proposé par la banque qui lui a consenti ce prêt.

Plan du site